USA 2010 - 1

 

USA 2010 / Heureux qui comme...

 

Heureux qui comme l'Avignon Bridge Chapter a fait un long voyage, et puis est retourné,

plus tard que prévu et sans un sous, mais plus riche qu'avant.


Je reconnais que le grand écart est gonflé.

Passer de Du Bellay à Joe Dassin, c'est une belle enjambée.

Mais après tout ce n'est pas moi qui ai commencé.

Le Tour Operator de notre périple Ouest Américain ne l'annonçait-il pas déjà sur ses plaquettes ?

‘Amerasia, le lien entre vos rêves et la réalité !'

Pas étonnant du coup que l'ABC ait succombé à la chanson de l'Eldorado,

et que cette Amérique, comme Joe, il l'ait courue.

C'est pourquoi ce jeudi 1er avril, jour des blagues,

24 bikers de l'Avignon Bridge Chapter prennent le plus sérieusement du monde le TGV pour grimper à Paris

et y attendre le vol CDG-Chicago du lendemain.

Une première étape vers le Far West, avant un second vol Chicago-Las Vegas,

petit pas de plus vers la réalité.

Chacun s'échine sur un sac énorme mais affiche les couleurs du Chapter et la mine réjouie du bonheur annoncé.

Vendredi 2 avril : 12 heures de vol dans les mirettes, ça laisse quelques traces.

Mais quand le train d'atterrissage frappe le tarmac de Las Vegas

et marque le vrai début de notre balade américaine, on est d'attaque !

 

On récupère les bagages (à 2 valises près !), on embarque dans un van immense

et c'est direction l'hôtel-casino le Terrible's, distant de 700 m du Strip, royaume du bandit manchot.

Malgré des paupières plombées du décalage on fait le tour du périmètre du Terrible's qui se révèle ne pas l'être vraiment.

Peu familiarisés encore par l'échelle des distances américaines,

nous nous contentons en fait d'une paire de miles et rentrons mettre enfin la viande dans le torchon, capitaliser pour le lendemain.

Samedi 3 avril : Personne ne se fait prier pour se lever.

Il faut dire que le programme est motivant.

D'abord un détour par la concession Harley Davidson de Sin City.

Elle est vaste comme un supermarché de chez nous et nous ne disposons que d'une petite heure.

Nous nous y dispersons comme des gamins dans un rayon de jouets à Noël,

sous l'œil amusé du Santa Claus local (Don Andress) dont la Ferrari garée à l'entrée n'est pas tractée par des rennes c'est clair !

Puis c'est direction le loueur de motos Eagle Rider.

Après 2 heures de formalités, les 14 Heritage, Road King et Electra,

suivis du van 12 places - dont la vocation première sera de libérer les motards de leurs bagages -

et sous la direction du Road Captain Jean et de son GPS nourri à la navigation US, s'élancent sur l'Interstate 15.

Sur le TomTom sont programmés Mount Carmel Junction, via St George, puis Hurricane et Zion National Park.

Casqués, bottés, nous roulons enfin sur l'asphalte américain,

le sourire seulement attenté des premiers moustiques curieux ou suicidaires.

Nous ne sommes qu'au début de notre périple mais déjà tout nous interpelle.

La déco ahurissante de la ville, les trucks chauds de chromes et flammings, les Hummers en limousines interminables...


On a d'entrée 200 miles à boucler et même sans qu'on lambine la nuit tombe à l'arrivée de cette première étape.

Une obscurité qui prive les formations rocheuses de leur pourpre inimitable,

mais ajoute au mystère de leurs silhouettes de temples et cathédrales.

 

Nous taxant sur le temps perdu le matin,

la nuit nous laisse traverser le tunnel de Zion-Mont Carmel quasi sans nous en rendre compte,

puis nous prive du damier sédimentaire de Checkerboard Mesa.

Taratata, on revient demain en plein jour !

Sous-pages :

Date de dernière mise à jour : 30/10/2011

Avignon Bridge Chapter

Concession Harley Davidson Avignon

RN100 - Rond point de la Bégude

30650 Rochefort du Gard