Morzine Harley Days

 

Morzine / Harley Days 2011

Aux portes du soleil


Entre l’Eurofestival de Grimaud (mai) et les Freewheels de Courpières (août),

l’Avignon Bridge Chapter a inscrit à son agenda estival

les Harley Days de Morzine (15-17 juillet).

Un événement biker incontournable,

un meeting alpin organisé par le HOG France à Morzine,

authentique village au charme savoyard,

station-village des Portes du Soleil.

Pays des marmottes, aux chalets de bois et d'ardoises

nichés au creux d'une vallée de sapins,

et dont une délégation prend la direction le jeudi 14 juillet,

guidée tel le peuple, par la liberté.  

Malgré la date pas de Bastille à prendre.

Tout au plus l’autoroute dès Bollène,

tout son temps pour rejoindre Cluses,

faire résonner le bruit des twins sur les bonnes trajectoires

dans les courbes qui amènent à Morzine via Taninges et Les Gets.

Et l’occasion pour mézigue de fêter mon anniversaire

juché sur la selle de mon Ultra, au cours d’une singulière virée.

On reste en région Rhône-Alpes

car Morzine est située en Vallée d’Aups,

dans le département de Haute-Savoie.

Les paysages sont magnifiques,

l’air pur des montagnes est bien là,

les chalets de bois sont au décor

ce que les maisons provençales sont à Grimaud et St-Tropez.

Morzine se niche dans la paume de la montagne,

entre forêts et sommets.

Le tout laisse espérer des balades de rêve dans ce site exceptionnel.

Ce village paysan a vu son développement touristique accéléré

par la victoire de Jean Vuarnet aux Jeux olympiques de 1960 à Squaw Valley,

quand le skieur médaillé se lança dans l'édification

d'une station de sports d'hiver : Avoriaz.

Il n’y a d’ailleurs qu’à lever la tête pour apercevoir au loin, hérissé de grues,

les dentelles caractéristiques des stations de ski prisées.

Mais pour l’heure, la blancheur de la neige à fait place à l’orange

des bannières Harley Davidson qui transforment la cité en un fief mécanique.

Quelques 5000 big twins sont attendus et les commerçants

ont décidé de se mettre au goût du jour.

Pas une vitrine sans un ‘bar and shield’,

pas un bar ou resto sans son macaron HOG.

Le bonheur le plus total pour la horde qui a le sentiment

d’avoir voyagé beaucoup plus loin qu’en Haute-Savoie.

En plus, centre village, trône une scène digne des plus grands festivals de rock,

prête à envoyer avec des tonnes de son par voie.

Dès l’arrivée on s’installe.

La plus grosse partie du groupe va monter les tentes au camping,

et deux électrons libres rejoignent la famille domiciliée sur place.

Déjà dans les rues morzinoises qui leur sont réservées,

les motos s’alignent sagement et les badauds

conquis par ce débarquement

en oublient les vitrines des commerces.

Mais les grosses cylindrées,

aux chromes astiqués et carrosseries reluisantes,

ne s’annoncent pas les seuls arguments de ce rendez-vous des purs et durs.

Les amoureux de belles petites routes ne sont pas oubliés

via des balades libres et organisées.

Ceux auxquels il manque toujours un accessoire auront réponse à leur demande

dans les stands exposants de la rue du Bourg.

Et les fans de musique seront comblés à grand renfort de concerts gratuits

tous les jours, avec successivement le spectacle ‘Road to Freedom’,

Johnny Gallagher, Point Blank,

et une soirée de clôture exceptionnelle avec Status Quo,

le groupe aux 130 millions d’albums vendus,

cerné ici par 12 000 fans et le domaine des Portes du Soleil.

Evidemment la bonne douzaine de bikers avignonnais

que nous sommes ne boude pas son plaisir.

Elle craque plutôt à tous les rayons et ne laisse rien lui échapper.

De l’expo de guitares Fender à celle des pochettes de vinyle illustrées d’une HD,

au village de stands et bike show assurés par Feeeway,

dont le best of show reviendra

à l’incroyable Morsus des slovènes d’Akrapovic.

Notre libre balade nous emmènera ainsi jusqu’à Yvoire,

village médiéval sur le lac Léman, via Thonon les Bains.

A Yvoire où nous tomberons sur la vache d’abondance,

venue du plateau de gavot et échappée d’un corso fleuri,

crottée et fourbue, ‘avec une soif à chiquer des panosses’.

Une espèce dans la peinture de laquelle certains se reconnaîtront :

« race fière et orgueilleuse bien que souffrant de petits problèmes d’orientation ».

Nous ramènerons des impatiences de jambes des concerts de la grande scène.

    Et des breloques qui complèteront la panoplie du biker passé par ici.  

                                 Et qui assurément, dans 2 ans, repassera par là...                                 

 

                          

                                                                Rodolphe

                                                                                                                                             Photographer-Editor

 

 

Avignon Bridge Chapter

Concession Harley Davidson Avignon

RN100 - Rond point de la Bégude

30650 Rochefort du Gard